Valérie Sengler psychanalyste à Paris Saint-Mandé

Psy spécialiste des pathologies lourdes, enfant, adolescent, adulte

Approches psychanalytiques de la boulimie

Valerie Sengler, psychanalyste, Paris ParValerie Sengler, psychanalyste, Paris

Approches psychanalytiques de la boulimie

« J’ai des crises de boulimie qui se répètent tous les jours et parfois plusieurs fois par jour. Je pense toujours à manger, à me gaver. Comme je ne veux pas prendre de poids, je prends la direction des toilettes pour me faire vomir. A  chaque fois, je me dis que j’arrête, que je redeviens normale. Mais ça ne fonctionne pas. Que puis-je faire ? »

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire

Elle se caractérise par une pulsion incontrôlable de manger ou plus précisément de se remplir de nourriture sans nécessairement ressentir la faim. Ces crises sont le symptôme d’une souffrance dont l’apaisement passe par l’ingestion de nourriture. La boulimie  est  un réflexe de survie en réponse à une angoisse profonde. C’est le moyen qui vous permet de supporter cette immense souffrance.

Souvent, les boulimiques ont réussi dans la vie sociale et l’image de leur corps est primordiale. Elles ont peur de déplaire notamment en prenant du poids. En réalité, l’image corporelle et l’estime de soi sont souvent déficientes. En outre, il y a une forte culpabilité qui se manifeste lors des crises, on peut se ressentir comme étant anormale. Ici, rentre en compte un jugement de valeur sur vous qui vient renforcer votre souffrance. Vous êtes deux fois coupable, de vous faire vomir et vous faîtes, selon vous, quelque chose de pas normale.

Le travail psychanalytique pour soigner l’hyperphagie, la boulimie

Les crises de boulimie sont liées à un besoin de remplir un vide, un manque intérieur qui nous fait souffrir, en ingérant de la nourriture. Elles sont un signe de détresse, comblant un gouffre de peine, de chagrin ou de frustration. C’est le seul moyen que trouvent ces personnes et vous, pour dire à leur entourage de façon forte : «  j’existe ». Elles sont un démenti à l’impression d’inexistence, de peu de présence ressentie par les boulimiques.

Vous allez par le biais d’un travail thérapeutique remonter à l’origine de votre souffrance. Soulever les voiles de celle-ci, la regarder, la comprendre, mettre des mots sur elle afin d’arriver à un apaisement. Il ne s’agira pas de lutter contre la boulimie, mais dans un premier temps d’accepter cet état de fait pour arriver à un apaisement et dans le même temps réparer par un travail adapté à votre personnalité. Cela peut être un travail de face à face,  du divan, du dessin… C’est par la compréhension de ce grand vide et de votre souffrance que viendra un soulagement et à plus ou moins long terme la disparition des crises.

Lire notre article sur la thérapie de l’anorexie par la psychanalyse.

À propos de l’auteur

Valerie Sengler, psychanalyste, Paris

Valerie Sengler, psychanalyste, Paris editor

Laisser un commentaire